Recherche
 
Fermer
 

Hypselodoris orsinii

Origine:  Il est endémique de la mer Méditerranée[1], du détroit de Gibraltar à la mer Égée et vit sur des éponges Cacospongia ou sur les posidonies, entre 5 et 40 mètres de profondeur.
Les Doris célestes fréquentent les fonds riches en végétaux et en colonies d'invertébrés sédentaires. Tout comme les autres représentants de la famille, ils se nourrissent d'éponges et vivent entre 5 et 60 mètres de profondeur.
La littérature est très confuse. Les ouïes et les rhinophores bleus uniformes, frontière blanche/jaune submarginale de manteau, et la ligne blanche médiane simple, sont caractéristiques du ce des espèces. Elle alimente sur des scalaris de Scalarispongia et probablement des espèces de Cacospongia.

Taille de 20 mm maximum de longueur. D’un bleu intense, son corps légèrement bossu est partagé par une fine ligne blanche dans le sens longitudinal entre les rhinophores* et la touffe branchiale. Une autre ligne, blanche ou jaune, fine et continue, parcourt le bord du manteau*. Les flancs sont bleus avec une ligne jaune ou blanche de chaque côté du pied. 

   L'appareil branchial, composé de 8 tentacules plumeux (partie antérieure du corps) et les rhinophores sont rétractiles. 
Risques de confusion avec une espèce un peu plus grande : Hypselodoris tricolor, bien que la ressemblance ne soit pas frappante.

ATTENTION aux très nombreuses erreurs d’identification sur les livres et sur le Net entre ces deux espèces.
Souvent nommé à tort dans les guides en France Hypselodoris coelestis ou Glossodoris tricolor.
 




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
 
Fermer
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
5cze
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...