Recherche
 
Fermer
 

Neolamprologus stappersii

Origine: lac Tanganyika
Un cichlidé conchylicole qui vit sur des fonds vaseux où les coquilles sont assez éparpillées
-Les joues et la gorge sont jaunes avec des reflets verts. Le dessus de la tête est noir, de la lèvre supérieure au haut du crâne. L’opercule possède une tache noire.
La tache noire operculaire est très nettement marquée. La dorsale est grisâtre avec quelques taches claires, surtout sur la partie molle ; chaque pinnule des rayons épineux est marquée de noir. Les ventrales sont grisâtres, les autres nageoires jaunâtres.

 Stappersii est un Cichlidé conchylicole qui vit sur des fonds vaseux où les coquilles sont assez éparpillées, c’est-à-dire avec une densité moyenne d'une à cinq coquilles par m².

Les mâles constituent donc des harems de deux à cinq femelles. Ils enterrent les coquilles vides présentes sur leur territoire, limitant ainsi leur utilisation aux seules femelles ; et empêchant par-là même une rivalité avec d’autres mâles ou même avec d’autres espèces. Ainsi une femelle désirant s’installer dans le territoire du mâle doit d’abord le persuader de lui découvrir une coquille enterrée !

Plusieurs femelles peuvent s’installer sur le territoire d’un même mâle, mais comme elles sont parfois agressives entre elles, leurs coquilles respectives doivent être assez distantes, un écart d’environ 80 cm à un mètre. Faute de quoi, des coquilles trop rapprochées provoqueront des agressions et une moindre efficacité dans la protection des alevins. Et des femelles occupant des coquilles trop éloignées risquent d’être perdues au profit d’un rival. ils adorent s’ensabler.




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
 
Fermer
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
hr95
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...