Recherche
 
Fermer
 

Pinguiculas

La culture des pinguiculas mexicaines

Substrat: Le substrat pour les pinguiculas mexicaines doit être calcaire, léger, aéré et drainant. Plusieurs éléments peuvent le constituer et on les distingue par leur fonction : les liants (sable de quartz ou calcaire par exemple) qui permettent d’effectuer des arrosages par capillarité et qui lient le substrat, les aérants (pouzzolane par exemple) qui aèrent le substrat car les pinguiculas mexicaines n’aiment pas les substrats trop tassés, les allégeants (vermiculite ou perlite par exemple) qui allègent le substrat. L’élément clé du substrat sera la litière pour chats qui est un très bon rétenteur d’eau. Attention, il ne faut pas utiliser de litières avec des ajouts odorants etc… Plusieurs proportions peuvent être utilisées. Personnellement j’utilise le substrat suivant: 40% de vermiculite, 30% de litière, 20% sable de quartz, 10% de pouzzolane. Il s’agit d’un exemple parmi tant d’autres et d’autres substrats conviennent parfaitement. Il est important de remarqué qu’il existe des pinguiculas mexicaines gypsicoles qui demandent un substrat à base de gypse.
 
Arrosage: L’arrosage est le point le plus important chez les pinguiculas mexicaines. Il faut distinguer deux arrosages: celui d’été et celui d’hiver. En été, j’arrose toutes les deux semaines environ par capillarité uniquement. Il faut bien laisser sécher le substrat avant d’arroser à nouveau. L’excès d’eau est néfaste pour les pinguiculas mexicaines. En hiver par contre, l’arrosage est complètement arrêté pour éviter la « fonte » des feuilles et la mort de la plante. Attention, il est préférable de cultiver les pinguiculas mexicaines à l’abris de la pluie, car cette dernière lessive les mucilages ce qui empêche la capture des proies.
 
L’hygrométrie: Les pinguiculas mexicaines ne demandent pas une grosse hygrométrie. Leur culture se fera à l’air libre dehors, en serre ou dans la maison. La culture en terrarium des pinguiculas mexicaines n’est absolument pas nécessaire, si ce n’est pour encombrer inutilement le terrarium. Cependant, P. emarginata doit impérativement être cultivé en terrarium en raison de l’hygrométrie qu’il faut lui apporter.
 
Luminosité: Comme toutes les plantes carnivores, les pinguiculas mexicaines ont besoin d’une forte luminosité. Cependant il faut absolument éviter le plein soleil car cette exposition détruit les feuilles. La culture des pinguiculas mexicaines se fera donc à l’ombre. Cependant ces plantes peuvent être exposées au soleil matinal mais à partir de 10 ou 11h, il faut absolument qu’elles soient à l’abris de soleil.
 
Températures: Les pinguiculas mexicaines apprécient les températures plutôt fraiches. L’idéal serait de ne pas trop dépasser les 30° en été, d’où la culture à l’ombre. En revanche, les pinguiculas mexicaines craignent le gel donc il faudra les maintenir hors-gel l’hiver. Les températures hivernales se situent entre 5° et 15°. Je maintiens les miennes hors-gel, la température descendant parfois en dessous de 5°. En hiver, les pinguiculas mexicaines forment des rosettes hivernales avec des feuilles beaucoup plus petites et épaisses. Attention, P.emarginata ne demandent pas de période de repos hivernale.
 
Multiplication: La multiplication des pinguiculas mexicaines est assez aisée. La méthode la plus rapide est le bouturage de feuilles. En général, on prélève des feuilles de la rosette hivernale quand la plante commence à refaire des feuilles d’été. On peut également réaliser des boutures avec des feuilles d’été. On posera les feuilles sur un substrat humide avec une bonne hygrométrie en évitant des températures trop fraîches.
 
Le substrat utilisé peut être de la vermiculite pure. Cependant j’observe de meilleurs résultats avec un mélange calcairo-tourbeu apportant un peu plus de nutriments. J’utilise le substrat suivant: 50% de tourbe, 25% de litière et 25% de sable. Actuellement je suis en train de tester un substrat avec 50% de litière, 25% de sable et 25% de tourbe. S’il est efficace, celui-ci serait mieux que le précédent car plus calcaire. Attention, ce substrat doit absolument être remplacé par un substrat calcaire une fois les feuilles mère fanées.
La seconde méthode est le semis. Après avoir polénisées les fleurs, il faut attendre que la capsule soit mature pour récupérer les graines. Ces dernières peuvent être semées sur de la vermiculite pure ou sur un coton humide. Une fois les plantules de tailles suffisantes, il faudra les mettre dans un substrat calcaire. La réussite des semis demande une hygrométrie importante.

Voir aussi: http://www.rossolis.org/article17.html

Et leur forum:  http://www.rossolis.org/forums.html




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
 
Fermer
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
66tc
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
Visites

 1331400 visiteurs

 111 visiteurs en ligne

 
 
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...