Recherche
 
Fermer
 

Cephalotus follicularis

Cephalotus follicularis est une plante très originale, tellement inclassable selon la botanique qu'elle est la seule espèce de la famille des Cephalotaceae. Elle ne croit à l'état sauvage que sur une région limitée du Sud-Ouest de l'Australie.
Elle est parfois appelé "Cruche à eau d'Albany" en français, Albany étant une ville du Sud-Ouest australien.
Taille: 3 à 5 cm 
C'est une plante carnivore qui provient d'Australie du Sud. Elle atteint jusqu'à 50 cm de diamètre. Les feuilles du cephalotus follicularis sont de deux types : les unes simples atteignant 1 à 2 cm de long, les autres, servant de pièges, sont des ascidies de 1,5 à 3 cm coiffées d'un opercule. c'est un piège passif où les insectes vont se noyer.
Le piège est constitué par une feuille transformée en urne, mais la plante possède aussi des feuilles "classiques". C'est un piège passif qui n'effectue aucun mouvement, les proies entrent et se trouvent dans l'incapacité de ressortir, elles vont alors se noyer avant d'être assimilées.
Les urnes (pièges) sont recouverts de poils, et sont de deux sortes:
- les urnes dites "juvéniles", qui ne comportent que très peu de relief autour de l'ouverture
- les urnes "adultes", en général beaucoup plus grandes, et qui comportent un péristome pleinement développé. Ce type d'urne ne se développe que lorsque la plante est suffisamment âgée.Ce texte provient du site InfosCarnivores.com
La taille des pièges varie de quelques millimètres à plusieurs centimètres.
On voit parfois des formes de Cephalotus 'Giant' (géant) ou encore 'Hummer's Giant' proposées à la vente, qui auraient des pièges d'au minimum 4 ou 5 centimètres... Si de telles formes existent en effet, il faut toutefois savoir qu'il n'existe qu'une seule et unique variété de cette espèce, et que la taille des pièges dépendra surtout des conditions de culture et de l'âge de la plante.

Culture
Si le Cephalotus est un plante très intéressante, sa culture est toutefois assez délicate. De plus c'est une plante souvent imprévisible (qualifiée de "capricieuse") et de croissance lente...
Pour commencer dans les meilleures conditions, un pot relativement grand parait nécessaire. Les pots à réserve d'eau sont à éviter, les racines étant assez sensibles. 
Le mélange est classique (tourbe blonde et sable en quantités égales) mais l'ajout de perlite ou de petits morceaux de charbon de bois (15 à 20%) semble être apprécié (peut-être à cause de ses propriétés chimiques filtrantes et purifiantes ?).
Le mélange doit toujours être humide, mais pas détrempé contrairement à d'autres plantes carnivores.

L'humidité de l'air doit aussi être importante pour un développement correct des pièges. Ceux-ci sont d'ailleurs un bon indicateur: en l'absence d'une humidité suffisante les pièges ne vont que très peu s'ouvrir (sans doute pour limiter l'évaporation du liquide digestif) et la capture des proies deviendra alors presque impossible. Des pièges largement ouverts (cf. photos ci-dessus) sont donc le signe d'une humidité satisfaisante.
En été le Cephalotus préfèrera une situation lumineuse mais sans soleil brûlant et sans température excessive. Des nuits fraîches lui sont très bénéfiques. En hiver il faut le maintenir au frais mais sans l'exposer au gel (une température de 5 à 10° C est correcte)
 




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
 
Fermer
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
hdGT
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
Visites

 1066147 visiteurs

 116 visiteurs en ligne

 
 
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...