Recherche
 
Fermer
 

Gonyosoma oxycephalum

Nom scientifique : Elaphe oxycephala   (Gonyosoma Oxycephala )
Nom commun : Serpent ratier à queue rouge, Serpent des mangroves 
Famille : Colubridés.
Origine : Birmanie, Vietnam et Philippines
Taille : 160 à 190 centimètres (jusqu'à 240 centimètres)
Espérance vie :   10 ans

Description & Maintenance
    Gonyosoma Oxycephala est le Ratier vert à queue rouge. C'est un arboricole type, d'un vert intense sauf pour les individus provenant de Java, gris acier avec une tête jaune.
 Moeurs : Arboricole / Diurne
    Ce serpent long et mince passe l’essentiel de son temps en hauteur, dans les feuillages, où il chasse, bien camouflé. Sa faible corpulence en fait un serpent difficile à déceler, qu’il soit en mouvement ou enroulé sur lui-même dans le croisement de quelques branches. C’est un puissant constricteur, et bien qu’inoffensif pour l’homme (et autres gros mammifères), il est agressif et n’hésite nullement à mordre.
 il n’est pas facile de maintenir ce serpent, car il est fragile au stress, et donc particulièrement aux conditions de maintien hors-normes. Conditions de maintien rigoureuses et caractère agressif font que ce beau serpent n’est pas accessible à tous, le débutant pouvant s’orienter facilement sur d’autres ophidiens plus intéressants au niveau maintien.
   Les animaux attrapés et importés sauvages sont fréquemment disponibles, mais font souvent mal en captivité et meurent souvent en raison d'une combinaison de déshydratation, de charges élevées de parasite, et d'effort. Ils tendent également à être très agressive.
  Adulte, le mâle est plus petit, ses hémipénis forment un renflement et sa queue est plus longue.   
Ces différences ne sont pas très marquées chez les jeunes (il est alors possible de faire sexer l'animal par un vétérinaire spécialisé).

Terrarium :
    Il lui faudra une grande installation à l’âge adulte (jusqu’à 1m50 de hauteur), et des feuillages très denses.
.   En effet, il lui faudra une grande installation à l’âge adulte (jusqu’à 1m50 de hauteur), et des feuillages très denses. Enfin, la chaleur doit être présente partout, de 30°C dans la zone chaude à 26-28°C dans la zone plus fraîche (gradient thermique). La nuit, descendez à 22°C. L’hygrométrie conseillée est 80%, avec brumisateur ou goutte-à-goutte. 
.  Il ne faut pas oublier de disposer des abris en hauteur, car le serpent des mangroves est arboricole...
   Pour le serpent des mangroves, le bassin est une zone très importante du terrarium, car c'est principalement de lui que va dépendre l'hygrométrie générale du conteneur. Par conséquent, le bassin doit être volumineux et suffisamment chauffé, afin de permettre un bonne évaporation et de garantir une température donnant au serpent la possibilité de se baigner sans risque de choc thermique. L'eau doit toujours être propre, donc changée souvent (il faut donc prévoir un accès facile au bassin, ceci permettant de changer l'eau sans avoir à déranger l'animal ou à "démonter" le terrarium...).
Substrats : l'éclat de chanvre, les copeaux de hêtre sont eux aussi esthétiques et permettent i à l'animal de se dissimuler. 
   Certains bois ont la particularité d'avoir une essence dont les vapeurs sont toxiques pour les serpents! Renseignez-vous bien avant d'acheter des substrats non destinés aux reptiles.

Température :
  La chaleur doit être présente partout, de 30°C dans la zone chaude à 26-28°C dans la zone plus fraîche (gradient thermique).
 La nuit, descendez à 22°C. L’hygrométrie conseillée est 80%, avec brumisateur ou goutte-à-goutte.

Alimentation :
   il peut manger des lézards, des oiseaux, des petits mammifères (notamment des chauve-souris dans la nature).

Reproduction
   Il n'est pas simple à reproduire....
  En captivité, il est nécessaire de recréer un choc thermique; abaissement de la température à 20 ou 22 °C sauf si l'animal suit un traitement vétérinaire. Il est aussi préférable de reproduire une photopériode hebdomadaire (de 10 à 12 heures tout au long de l'année, ou de respecter la durée d'ensoleillement de chacune des saisons) ainsi qu'une pseudo hibernation, au cours des trois mois hivernaux, en diminuant la température de 3 à 5 °C.
 Mature au cours de la troisième année (dès 18 mois pour certains auteurs).
 Cycles: Mars à Avril, en captivité.

   L’accouplement au sein des branchages, la femelle va à la rencontre du mâle, les partenaires se reconnaissent mutuellement par leur système olfactif (organe de Jacobson), s'enlacent, les queues se "nouent". La durée du coït peut s'étaler sur 60mn.
 Gravide pendant environ 60 jours. Reptile ovipare. La future maman prend de l'embonpoint et s'alimentera de proies plus petites.
    A chacune des pontes -3 ou 4- pluriannuelles ne précède pas forcément un accouplement. Le nombre d'oeufs varie, en fonction de l'âge du colubridé (2 à 14, plusieurs fois dans l'année en captivité), tous ne sont pas forcément féconds. La femelle cherche une cavité naturelle, pour y déposer ses oeufs.  L'expulsion de l'oeuf est très rapide et ne semble -en elle même- pas douloureuse; elle a lieu après une série de contractions, puis ne dure que quelques secondes.... Il est fréquent de voir l'animal souffrir d'anorexie, quelques jours avant la ponte alors que d'autres ne cessent de s'alimenter!

   Le nombre d’œufs varie, en fonction de l'âge / la taille de la couleuvre.  Allongé, à coquille molle, il mesure en moyenne 60mm de long, 2,5 de diamètre pour se renfler tout au long de l'incubation.
 Les jeunes, copie conforme de ses géniteurs, il mesure en moyenne 320mm. (10 grammes).
 l'incubation optimale s'effectuera entre 28 et 30 C° pour un taux d'humidité égal à 100% et sa durée sera fonction de la température -constante- d'incubation (elle peut s'étaler de 87 à 113 jours à 28C°).

 L’éclosion s'avère délicate, car au delà de 95 jours il s'avère parfois nécessaire d'inciser très délicatement la coquille de ces oeufs tardant à éclore (matériel stérile). Il est fréquent, le serpenteau ne parvienne pas à déchirer la membrane souple de son oeuf grâce à la "dent de l'oeuf " qu'il porte sur l'écaille rostrale. Il faut alors le déposer à nouveau délicatement dans l'incubateur et patienter (parfois plusieurs jours) La température dans l'incubateur devrait se situer entre 28 et 30 degrés jusqu'à ce que le nouveau né veuille bien sortir de sa coquille.

  Il est nécessaire de séparer les nouveaux nés; la présence de chacun étant stressante pour l'autre. Contrairement à l'adulte, il ira boire (les pulvérisations d'eau tiède lui seront tout aussi indispensable qu'à ses parents). Aux couleurs flamboyantes, Bébé Gonyosoma deviendra grand....
les juvéniles acceptent rarement autre chose que des amphibiens et des lézards, bon courage si vous en achetez .
Je déconseille fortement cette espèce à tout les amateurs qu'ils soient débutants ou professionnels, ces serpents sont bien mieux dans leurs milieux naturel.
 




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
 
Fermer
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
TgFH
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...