Recherche
 
Fermer
 

Varanus albigularis

Nom scientifique : varanus albigularis
Taille : le plus grand spécimen mesurait 213cm observé en faune sauvage mais les spécimens atteignant 180cm sont tout de même très rare , la moyenne étant de 130 a 150 cm. les mâles peuvent devenir plus longs et plus lourds que des femelles et la taille de la queue étant identique a la taille du corps et de la tête de l'animal. . En captivité les adultes peuvent devenir extrêmement obèses et excéder un poids de 20kg . Les plus grands spécimens observé a l'état sauvage viennent du Kenya et de l'Ouganda.
Espérance de vie : 16 ans

Description & Maintenance
   Varanus albigularis possède une langue bifide(organe de jocobson), une forte mâchoire, Le corps est habituellement assez massif, avec quatre pattes puissante. Les yeux ont des paupières et des pupilles rondes. La queue est épaisse et longue et fonctionne comme gouvernail de direction, comme organe préhensile et comme arme. il atteint une taille moyenne situé entre 130 et 160 cm , les femelle étant plus petite.(le record de taille observé a l'état sauvage étant de 213 cm).il arbore des couleur gris , brun , et jaune surtout chez les juvénile.(la couleur jaune s'estompant avec le temps pour ne devenir pratiquement que gris)Le varan se sentant menacé par un quelconque danger D'abord gonfle son corps arque sa gorge puis siffle fort. ils essayent alors de décourager n'importe quelle attaque en fouettant violemment de sa queue comme un fouet( pour anecdote , les lionne des steppes n'osent pas s'attaquer a ce genre de proie pourtant bien plus petite de peur d'être fouetter a la gueule et de se voire perdre un oeil , car l'albigularis vise , et ne fouette pas au hasard !). Enfin ils peuvent attaquer en saisissant leur adversaire avec les mâchoires puissantes et en griffant avec leurs pieds.
Biotope:
   Le varanus albigularis est un grand et vigoureux lézard trouvé dans beaucoup d'états d'Afrique: République du Soudan, Djibouti, Ethiopie, Somalie, Gabon, Congo, Zaïre, Ouganda, Rwanda, Burundi, Kenya, Tanzanie, Angola, Zambie, Malawi, Zimbabwe, Mozambique, Namibie, Botswana et Afrique du Sud. L'espèce est apparemment éteinte au Lesotho. Ce varan vit dans une variété d'habitats secs comprenant des steppes, les prairies et savanes mais sont absents a l'intérieurs des désert et des forets humides . le varanus albigularis semble être aussi a l'aise sur terre que dans les arbres , c'est un excellent grimpeur.
Sous especes:
   Ces varans ont été précédemment connus comme sous-espèce de Varanus .exanthematicus, mais ont été séparés sur la base des différences de morphologies . Trois sous-espèces sont actuellement identifiées: Varanus.albigularis .angolensis d'Angola et la région adjacente du Zaïre, Varanus .albigularis.microstictus(tres contrasté) d'Afrique orientale et Varanus .albigularis.albigularis du reste de la gamme. Dans la littérature Varanus .albigularis a souvent été designé sous le nom de Varanus .exanthematicus, créant une confusion considérable.
Comportement territorial:
    Ce varan a un caractère nomade, errant sur de grands secteurs à la recherche de nourriture (Hewitt 1939, Bowker 1984). la superficie a été estimée à 6.1km2 pour des femelles et à 18.3km2 pour des mâles (Alberts 1994 1995 Phillips). le niveaux d'activité est plus élevés pendant la saison des pluies (janvier - avril) et les mâles sont particulièrement actifs pendant la période joignante (Juillet-Août) ils marchent souvent plus de 4km par jour. en revanche Pendant la saison sèche ils se déplacent seulement d' environ 50m par jour. En Afrique du Sud le varanus albigularis est plus actif entre octobre et février . Des densités d'albigularis ont été estimées à 10-50 animaux par km2 au Kenya et une biomasse de autour de 45,000kg dans 22,000km2 au parc national d'Etosha, Namibie.

Alimentation :
   Leurs régimes alimentaire se consistent en grande partie d' invertébrés (particulièrement escargots ainsi que des coléoptères, des orthopterans, des mille-pattes et des scorpions) mais attrapent de temps en temps une plus grande proie telle que lézards, serpents ( y compris cobra ), grenouilles, crapauds, tortue, oiseaux, oeufs, mammifères (chiens de prairie y compris) et carrion(c'est également un opportuniste sur toute sorte de cadavre).

Reproduction
   Ce varan aura besoin d'une surface au sol d'environ 10 m2 pour pouvoir se reproduire correctement. les males atteignent leur maturité sexuelle dans leur deuxième années , et les femelle peuvent se montrer très prolifiques , jusqu' une soixantaine d'oeufs pour une femelle adulte mais en générale une trentaine d'oeufs sont observé. les oeufs devront être placé dans une structure atteignant un fort degré d'humidité de 80%.les oeufs écloseront sous une période de 110 à 120 jours a une température allant de 28C° a 31C° constante.

copyright déposé 2203-06  Sébastien FLAMAIN
Source:  http://passion-varans.forumpro.fr/index.htm
 




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
 
Fermer
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
FcTTdg
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...