Recherche
 
Fermer
 

Rhacodactylus ciliatus (Correlophus ciliatus)

Nom scientifique : Rhacodactylus ciliatus
Nom commun : gecko à crête
Famille : Geckonides
Origine : On rencontre cette espèce en Nouvelle Calédonie.
Taille : 25 cm

Description & Maintenance
   Le Rhacodactylus ciliatus ou gecko à crête fait parti de la famille des Geckos ou plus exactement de la famille des Diplodactylinae qui est une sous famille des Gekkonidae.
   On pensait l'espèce éteinte jusqu'au début des année 90 quand deux groupes de recherches indépendants " ont redécouvert " des spécimens prospérant en nombre sur les îles de Nouvelle-Calédonie.
   Des spécimens furent capturés et introduits aux Etats-Unis, ou très rapidement on constata sa facilité d'acclimatation et ses disposition à la reproduction.
   Les Rhacodactylus ne sont actuellement pas protégés ni par la Convention de Washington ni dans la réglementation européenne.
   Un projet de protection est à l'étude, le gecko à crête passerait alors en annexe II de la
   Convention de Washington ainsi qu'en annexe B de la réglementation européenne.
   Les geckos crêtés sont parmi les geckos les plus simples à maintenir en captivité. De plus, ils ont un très bon tempérament.
   Le Rhacodactylus doit son nom vernaculaire à sa crête formée de petites écailles en forme de cils disposées de chaque côtés de la tête allant de l'oeil jusqu'à l'épaule.
   C'est ce que l'on appelle très familièrement un " gecko ventouse " il possède à chaque doigt ainsi que sous la queue une pelote adhésive lui permettant de marcher sur des surfaces verticales. Ce qui en fait un excellent grimpeur.
   Les femelles atteignent une taille plus importante que les mâles.
   La coloration des spécimens peut être très variable en fonction des circonstances mais depuis peu le Rhacodactylus, comme bien d'autres espèces, a fait preuve d'une sélection de la part des éleveurs et l'on trouve aujourd'hui sur le marché des spécimens rouges, jaunes, oranges, et verts, ainsi que des bicolores et des tachetés noirs.
   On les rencontre principalement sur ou près du sol mais ils peuvent aussi vivre sur les arbres, généralement à 4 mètres du sol au grand maximum. Ils ont des moeurs nocturnes et passent leurs journées cachés sous des feuilles mortes ou dans les buissons. En captivité, il conservent leur moeurs nocturnes. Cependant les spécimens bien acclimatés peuvent chasser la journée.
   Le Rhacodactylus s'acclimate parfaitement en captivité même si les jeunes sont parfois un peu farouches, ils s'habituent assez facilement à manger à la pince ou à venir lécher du nectar sur la main.
   Les mâles matures sont réputés pour se battre et ne doivent pas être maintenus ensemble.
   Vous pouvez par contre loger un mâle et plusieurs femelles ensemble.
   Comme beaucoup de geckos, il est capable dans diverses situations d'émettre des sons.
   Sorte de " grincement " qu'il émet quand il se sent menacé ou en période de reproduction.

Terrarium :
   Taille du terrarium
   Un terrarium de 60x50x40 cm peut être utilisé pour accueillir deux ou trois adultes et
   permettra aux animaux d'avoir assez de place pour vivre convenablement.
   Au sol, plusieurs substrats sont envisageables du terreau, des éclats d'écorce spéciale reptiles (pour biotope humide) ou du sable très fin. Certains auteurs préconisent l'utilisation de papier journal comme substrat. Il est vrai qu'il facilite l'entretien journalier du terrarium mais il est redoutablement peu esthétique.
   Des plantes réelles ou artificielles peuvent être utilisées pour décorer le terrarium. Ainsi que des tubes de bambou ou des écorces de liège que votre gecko pourra explorer. Les cachettes permettent d'acclimater plus facilement les individus les plus timides.
   Comme pratiquement tous les reptiles le Rhacodactylus a besoin de chaleur pour cela un tapis chauffant ou un câble sera disposé sous une partie du terrarium. La chauffage sera  placé sous seulement la moitié du terrarium pour créer en journée une zone chaude à 28-30°C et une zone plus " froide " à 25°C.
   Comme pour tous geckos " ventouse " il est déconseillé d'utiliser une lampe chauffante car l'animal pourrai s'y coller et se brûler grièvement.
   La nuit, la température sera abaissée à 20-22°C
   Le gecko à crête étant nocturne il n'est pas nécessaire de placer un néon UV. Il n'est bien sûr pas interdit d'en mettre un dans un souci de perfection ou d'esthétique.
   En ce qui concerne l'hygrométrie, les avis divergent d'un auteur à l'autre, allant quand même de très sec à très humide ( ?).
    Dans son milieu naturel le Rhacodactylus vit dans un milieu humide. Un bac d?eau assez
    bas permettra au spécimen de ce désaltérer. Néanmoins ils aiment bien boire sur les vitre et
    une pulvérisation journalière n?est pas à dédaigner. On pulvérisera les vitres, les éléments du décor et le substrat.
   Les jeunes demandent un taux d?humidité plus élevé car ils ont plus facilement tendance à se déshydrater.

Alimentation :
   Le Rhacodactylus a un champ alimentaire assez large, aussi bien insectivore que frugivore, il accepte une grande variété d'invertébrés comme les teignes, les vers de farine, les blattes, et les grillons (les insectes devront avoir été nourris au préalable afin d'avoir une bonne valeur nutritive). Mais ils mangent aussi les petits pots aux fruits pour bébé (pêche, abricot, pas de citron, orange ou mandarine) qu'on leur propose dans un plat ou bien directement des fruits comme la papaye et la mangue. Un met très apprécié des Rhacodactylus est le nectar pour gecko diurne. La nourriture doit être donnée en fin de soirée lorsque les geckos sont réveillés. Les jeunes doivent être nourris tous les soirs et les adultes trois à cinq fois par semaine.
   Aux Etats-Unis certains éleveurs ont fait l'expérience de ne nourrir leur spécimen qu'aux petits pots pour bébé en y incorporant des vitamines et en alternant avec des petits pots à la viande pour l'apport en protéine. Plusieurs générations ont été reproduites comme cela sans difficultés.
   Un supplément en calcium et en minéraux devra être données. Les jeunes en phase de croissance et les femelles avant la ponte devront recevoir un supplément deux à trois fois par semaine. Dans les autres cas, une fois par semaine.

Reproduction :
Détermination du sexe :
   Elle est relativement simple chez les adultes et les adolescents. Les mâles peuvent être différenciés des femelles par la présence d'une excroissance formée par les hémipénis à la base de la queue et ce dès leur 4 ou 5ème mois.
     Ages des reproducteurs :
   Le gecko crêté est l'un des lézards les plus facile à reproduire en captivité. Avant de tenter de reproduire vos animaux, vous devez vous assurez qu'ils sont en parfaite santé et sexuellement matures. La maturité sexuelle est particulièrement précoce vers 6-8 mois.
   Mais il est préférable d'attendre 12 mois environ, surtout pour la femelle avant d'envisager une reproduction, il a été constaté qu'avant elle était moins féconde.
     Période de repos :
   Ils peuvent se reproduire en captivité sans que l'on fasse de période d'hivers mais la plupart des éleveurs la recommandent car elle stimule la reproduction. Pour cela il suffit de réduire lentement la température du terrarium pendant quatre à six semaines à une température de  15° la nuit, légèrement plus le jour. La photopériode doit être, durant cette période, de 10 à 12 heures par jour. La nourriture sera limitée (une à deux fois par semaine maximum). A la fin de cette période, remontez lentement la température jusqu'à la normale. Quelques semaines plus tard les mâles commenceront à courtiser les femelles.
   Les accouplements sont précédés d'une parade assez sommaire où le mâle suit la femelle tout en émettant des vocalises. Puis la saisissant par la nuque pour l'immobiliser il insère l'un de ses hémipenis dans le cloaque de la femelle. L'accouplement est assez long puisqu'il peut durer une demi-heure.
     Ponte :
   Une fois l'accouplement réussit, les femelles pondront deux oeufs (rarement un) toutes les trois ou quatre semaines. Elles les disposeront soit dans le substrat du terrarium mais il est préférable de leur mettre à disposition une boite ouverte contenant de la vermiculite humide. Les femelles pondront et ce jusqu'à ce qu'elles soient exposées à des températures basses (moins de 15°) pendant un laps de temps important.
     Incubation :
     La température d'incubation des oeufs doit être comprise entre 22° et 29°C. Selon la
     température d'incubation (et d'autres variables), les oeufs écloront 65 à 80 jours plus tard.
     Naissance et maintient des jeunes :
   Les bébés sont petits mais robustes. Ils seront logés séparément et de préférence dans un petit terrarium. Ils feront leur premier repas généralement après la première mue.
    




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
 
Fermer
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Wx6EPC
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
Visites

 1065968 visiteurs

 103 visiteurs en ligne

 
 
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...