Recherche
 
Fermer
 

Bufo debilis

Origine: Le crapaud vert d'Amérique du Nord ,

Anaxyrus debilis , également connu sous son ancien nom Bufo debilis

Habitat Naturel

.Les Bufo debilis sont des crapauds de très petite taille, mesurant entre 3 et 5 centimètres. Ils ont un corps plutôt chétif ce qui leur a valu le nom d'espèce "debilis" (qui signifie "faible" en latin). C'est une espèce assez robuste qui est crépusculaire.

Ces crapauds fréquentent les zones semi-arides qui sont proches de points d'eau et comportant une végétation composée de graminées et de buissons. Les nombreuses roches qui jonchent le sol servent de refuges sous lesquels les crapauds creusent une petite cuvette convexe dans le sable où ils se reposent pendant la journée.

Les différences morphologiques présentes entre les deux sous-espèces sont visibles sur le dos des spécimens, en effet les couleurs sont plus ternes pour la sous-espèce "insidior" qui possède en plus un ensemble de points dorsaux qui se rejoignent par des lignes pour former des sortes de réseaux, alors qu'au contraire les points sont bien distincts chez Bufo debilis debilis.

Eclairage
.Ces crapauds étant crépusculaires, un éclairage ne semble nécessaire que si la pièce contenant le terrarium est constamment plongée dans le noir ou pour le cas où il y aurai des plantes dans le terrarium. Dans le cas contraire l'éclairage de la pièce suffit.

Température
.La température peut se situer entre 21 et 24° le jour. N'oubliez pas que plus la température s'élève, plus la biologie s'accélère (besoins en nourriture, vieillissement,...). Restez plutôt dans le bas de la fourchette.
La nuit, la température peut descendre à 16-18°. Si vous avez une pièce chauffée il n'est donc pas nécessaire de chauffer le terrarium. Sinon vous pouvez donc relier un chauffage à une minuterie, et le couper la nuit.

Nourriture
.Au vue de la taille de nos pensionnaires on devra leur offrir des proies de petites tailles, tel de jeunes grillons, des mouches et des drosophiles toute deux aptères, de petits vers de terres etc..
.Une variété maximale étant idéale pour éviter les carences. Un insecte 2 à 3 fois par semaine est un rythme satisfaisant. J'ai tendance à laisser courir trois, quatre très jeunes grillons dans le terrarium et en remettre quand il se sont fais attraper.

Reproduction
.Aucune information certifiée n'as pu être trouvée sur la reproduction en captivité de cette espèce. Mais des données sur la reproduction en milieu naturel peuvent donner des pistes...
.Dans la nature la reproduction a lieu du mois d'avril à août dans de petits points d'eau permanents ou issus de fortes pluies. Les mâles chantent en chœurs pour attirer les femelles (cliquez ici pour écouter)
.De plus une période de jeûne suivie par une abondance de proies serait bénéfique pour stimuler la reproduction, de même qu'une légère baisse de température s'étalant de décembre à février.
.On en retire les conditions suivantes:
Variation annuelle de la durée du jour (entre 9 H/J en hiver a 14H/H en été).
Nourrissage plus important en période de reproduction (le printemps) : 3 à 4 insectes par semaine.
Organisation d'une saison des pluies artificielle au printemps, avec un système de pluie automatique et une large partie aquatique pas trop profonde.
 




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
 
Fermer
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
NMyf
Recopier le code :
1 Abonné
Visites

 1630161 visiteurs

 144 visiteurs en ligne

 
 
 
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...